fbpx

Expériences – La Kundalini côté lumière

Le contexte intérieur: physiologie et état d’esprit

Comme je le disais dans cet article, les circonstances de la vie m’ont amené à un certain moment à me recentrer et à prendre soin de moi. J’avais 35 ans à l’époque (j’approche aujourd’hui la quarantaine)… J’étais biologiste marin et l’un des contributeurs majeurs dans un gros projet de conservation marine sur une petite île du Pacifique.

Ce recentrage aura consisté pour l’essentiel à arrêter de fumer, à me remettre au sport et à la méditation de manière régulière, à corriger mon alimentation et à prendre mes distances par rapport à quelques relations toxiques. En bref, à mettre en pratique simultanément tous les “trucs et astuces” bien-être que je connaissais.

Que ce soit clair: passant énormément de temps sur le terrain et en plein air, j’étais en bonne santé! J’avais juste décidé de passer à la vitesse supérieure! D’augmenter mon niveau vibratoire autant que possible. Détail qui a son importance, j’étais alors dans une période d’abstinence sexuelle depuis à peu près un mois, une situation propice à l’accumulation d’énergie et à sa “sublimation”.

Grosses modifications physiologiques donc et un état d’esprit renouvelé. J’étais également dans un état mental de complet “lâcher-prise” par rapport aux événements extérieurs. Après quelques jours de ce régime j’avais déjà retrouvé une belle énergie. C’est alors que l’impensable se produisit.

La Kundalini par la voie physiologique
L’accès à la Kundalini par la voie physiologique et la méditation est un processus relativement connu…

Le contexte extérieur: des rencontres impossibles

Je me suis retrouvé à admirer un soir après le travail le coucher de soleil en bord de mer avec deux amis. Ce jour là, nous nous sommes fait approcher par un autochtone. Un type étrange…

Il était laid comme un poux et très sale… les dents très abîmées vraisemblablement par un usage immodéré de méthamphétamines. Il avait des ongles longs et peints en noir… Et portait de nombreuses amulettes au cou, faites de pierres et de plumes. Un mec très abîmé, avec une énergie étrange mais un gros sourire.

J’ai tout de suite pensé “tiens voilà un chamane local”. C’est effectivement le genre de rencontres que l’on peut faire dans les petites îles du Pacifique Ouest…

On a bavardé gentiment avec le type en question et avant de s’en aller il m’a donné une petite pipe en bambou couverte d’un étrange symbole rouge sang. Très amateur d’ethnologie et d’art indigène, je m’empressai d’accepter l’objet pour l’ajouter à ma collection. Hélas il disparut de ma voiture et je l’oubliai aussi vite…

chamane
Rencontrer un chamane un peu étrange…

Une des deux autres personnes présentes ce jour là me rappelle une semaine plus tard et m’informe que des locaux veulent me rencontrer. Très occupé par mon travail (je prépare alors l’évaluation du projet dans lequel je suis impliqué), je décline gentiment l’offre…

Cette personne me rappelle trois jours plus tard et insiste en disant que c’est là une affaire sérieuse et que je ne peux pas refuser. On est samedi. Piqué par la curiosité, j’accepte la rencontre.

C’est ainsi que je me retrouve… dans une église locale! Avec deux dames dans leur cinquantaine qui me montrent alors la pipe que j’ai perdue, soigneusement enveloppée dans un tissu de couleur violette, dont je sais qu’elle est la couleur utilisée par les locaux pour conjurer les sorts.

On me pose des tas de questions quant à savoir qui je suis, quelle est ma relation avec la personne qui m’a donné cette pipe, si j’ai utilisé la pipe et quel a été mon ressenti, etc etc… Le ton est inquisitoire, presque agressif. N’ayant rien à me reprocher, je m’explique très poliment.

Les dames sont rassurées. Elles m’expliquent que je ne dois pas revoir le chamane, qu’il a causé beaucoup de tort à la communauté, que c’est une mauvaise personne, etc… Elles insistent pour garder la pipe (dommage) et me demandent si ça me dérange qu’elles récitent une prière pour moi… Toujours poli j’accepte… pourquoi pas après tout…

Sauf qu’elles récitent leurs prières en posant leurs mains sur ma tête. On requière aussi de moi que je lise un ou deux versets… Sans aller jusqu’à l’exorcisme, il y aura quand même eu là un drôle de rituel… Et au niveau énergétique, ça n’aura pas été innocent.

exorcisme
Et puis se faire “nettoyer énergétiquement” par des chrétiens tout aussi étranges qui lisent des versets au dessus de votre tête… Amen ma bonne dame… Amen…

La montée de la Kundalini

Le lendemain j’entrai en transe tout seul chez moi en écoutant de la musique… A partir de ce moment, mon niveau énergétique s’amplifia jusqu’à atteindre des niveaux que je n’avais jamais expérimenté jusqu’alors…

Cette phase a duré trois semaines. Trois semaines très intenses mais somme toute très positives sur les plans émotionnel, psychique et énergétique. Je vais essayer de passer en revue les phénomènes que j’ai expérimenté, dans leur ordre d’apparition.

Tout d’abord j’ai noté une clarté intellectuelle très accrue. Jamais je n’avais eu les idées aussi claires quant aux recherches et au projet de conservation que je menais. Même si j’ai alors écrit quelques pièces maîtres de mon projet scientifique, j’avais surtout une vue d’ensemble sur la situation écologique locale et ses tenants économiques, politiques et culturels. Une vue intégrant des paramètres que je n’avais jusqu’alors perçu qu’au niveau subconscient!

Puis vinrent des phénomènes d’ordre physiologiques. J’ai déjà mentionné plus haut que mon changement de régime avait suffit à retrouver plus d’énergie. Mais je parle ici d’autre chose, qui a complètement bluffé le scientifique que je suis.

Le feu de la Kundalini
Et puis se retrouver dans cet étrange état sans trop comprendre comment…

Aspects énergétiques et psychiques

Les blessures et égratignures, fréquentes pour un biologiste de terrain et particulièrement longues à cicatriser en milieu tropical, cicatrisaient en 3-4 jours… Comme si j’avais à nouveau 15 ans! C’est à peu près à ce moment que j’ai aussi constaté des guérisons similaires parmi les gens que je chérissais et… des allergies chez ceux… hmmm… avec qui on dira que ça se passait moins bien…

Puis il y a eu les phénomènes d’ordre psychique. La télépathie est venue en premier. Puis la bilocation, c’est à dire le déplacement de mon corps éthérique dans d’autres endroits. J’étais déjà familier avec la projection (ou le déplacement) de conscience vers l’extérieur. C’est un phénomène bien connu qui peut se produire quand on médite sur un objet extérieur par exemple.

Mais là je parle de projection dans des endroits situés à plus de 20 minutes de voiture! Des endroits où j’ai été vu par d’autres personnes alors que physiquement j’étais chez moi dans une sorte d’état méditatif très énergisé, comparable à une transe chamanique ou à la gnose des magiciens du chaos.

Puis est venu le “shape-shifting”… Encore une fois, ceux qui pratiquent la méditation visualisent souvent des choses telles que des arbres ou des rochers, symbole de force tranquille. Cette fois, je visualisais d’autres choses, comme des animaux, des figures historiques ou des divinités par exemple… Jusqu’à ce quelqu’un me demande comment je faisais “pour me transformer”. Oups…

Il a dit télépathie et bilocation? Nan mais c’est pas possible…

Puis est venue la magie. Je n’avais jamais ouvert un bouquin de magie auparavant! Pourtant je me retrouvais en train de mettre en place un système de magie, ce afin de protéger mon domicile. Ce système était basé en partie sur l’utilisation de ficelles de couleurs (chaque couleur ayant sa signification) et la réorganisation consciente des objets de mon domicile (en posant une intention sur chaque objet). Et un nettoyage énergétique en profondeur. Une personne mal intentionnée en est ressortie passablement perturbée.

Je passe volontairement sur les connexions avec les entités… histoire de ne pas m’éterniser. Pour faire simple, il y aura eu des élémentaires (esprits de la nature) et de grosses bulles multidimensionnelles sans forme, le genre lumineux. Sûrement ce que les croyants appellent anges et archanges (et d’autres aliens positifs)… Même si je préfère personnellement les considérer simplement comme les grosses bulles de conscience qui précèdent la conscience totale (Divin ou Source).

Dissolution complète

D’où est ce que me venait cette connaissance innée de la magie? Je ne peux l’expliquer que par l’hypothèse qu’il existe un champ d’information dans lequel on baigne et qui nous connecte tous. L’idée n’est pas nouvelle: Teilhard de Chardin et Vernadski appelaient ça la noosphère. Jung appelait ça l’inconscient collectif. D’autres encore appellent ça les annales Akashiques (ce concept est plus vaste que celui de noosphère ou d’inconscient collectif mais les englobe).

Ce champ de conscience multicouche implique cela dit bien plus que les humains. C’est en fait une sorte de conscience universelle… ce que beaucoup appellent le Divin.

Dissolution de l'égo
Passer par ce stade et se dire que ça ne va pas être facile à expliquer.

Et je suis convaincu que c’est précisément dans ce champ de conscience universelle que tous les génies de ce monde, qu’ils soient scientifiques, artistes, ou tout simplement ces gens qui ont le “génie de l’existence”, vont chercher l’inspiration. Moi j’y ai trouvé entre autres la magie et mes “vies antérieures”, quoique cela puisse vouloir dire et même si je ne crois qu’à moitié au temps linéaire.

Et puis ce champ de conscience je m’y suis dissout complètement… Et là si la sensation est complètement impossible à décrire en mots, je me souviens clairement avoir eu cette possibilité de me “brancher” sur n’importe quelle réalité et de pouvoir accéder à la somme des informations disponibles sur une thématique donnée.

Sans pour autant être capable d’ailleurs d’en faire grand chose dans la réalité physique. Comme un voyage incroyable duquel on ne ramènerait que quelques photos et des souvenirs flous. Le mental et les mots sont des outils bien trop primitifs pour décrire ce type d’expérience…

Mis à part le passage par un pseudo-exorcisme un peu bizarre et le fait que j’ai été amené à un moment à protéger mon domicile avec un rituel magique, la première phase de cet “éveil” n’aura été qu’émerveillement et découvertes! D’où le titre de ce billet… La suite par contre aura été un peu moins drôle (encore que…), comme je le raconterai dans mon prochain article.

La même histoire en video sur Youtube:


Pour lire le début de cette histoire, voir:
Expériences – Du 3ème œil à la Kundalini (1)
Et pour lire la suite, voir:
Expériences – La Kundalini côté obscur (3)

error: Content is protected !!