fbpx

Intégrer les téléchargements Akashiques

On appelle généralement l’Akasha, ou encore mémoires ou annales Akashiques l’ensemble des mémoires de l’univers, ce qui inclue l’ensemble de toutes les expériences de vie, humaines et non-humaines. Une sorte de base de données universelle donc.

De mon point de vue, le concept d’Akasha n’est pas sans lien avec celui de Noosphère, de champ morphique ou de champ quantique unifié, et représente simplement un sous-ensemble particulier de la conscience totale: le passé. Gardons quand même bien à l’esprit qu’il ne s’agit que d’un mot pour exprimer une réalité qui en fait est sans forme.

Vous y trouverez ce que certains décriront comme les mémoires de vos *vies antérieures*, mais également d’autres connaissances et d’autres sagesses, n’ayant que peu voire rien à voir avec votre histoire personnelle. On peut voir l’Akasha comme un “registre d’état civil cosmique” mais donc aussi et plus généralement comme une librairie.

Une librairie qui n’est pas sans analogie avec les supports numériques que l’on a inventé dans la matière (disques durs, internet, etc). A la seule et unique différence que les mémoires Akashiques ne se plient pas à la volonté de l’ego. Vous n’avez accès qu’aux informations qui vous sont réellement nécessaires.

Se “connecter” aux mémoires Akashiques fait souvent l’effet d’un “téléchargement” massif d’informations à travers le chakra coronal (chakra 7). Ces “téléchargements” peuvent se produire au travers des rêves, de l’hypnose, de transes chamaniques, de méditations ou même spontanément et à n’importe quel moment.

C’est au travers des mémoires Akashiques que je me suis initié à la magie par exemple.

En bon scientifique rationaliste, je n’avais jamais ouvert un bouquin de magie de ma vie. Et puis un matin (bon c’est vrai que le contexte était un peu spécial) je me suis réveillé avec un système de magie complet et très élaboré dont j’ai pu vérifier la pertinence en consultant bien plus tard de vrais ouvrages en la matière.

Ce qu’il va être important de comprendre, et que je vais m’attacher à expliquer ci-après, c’est la façon dont l’information est intégrée par le cerveau, qui est aux antipodes de la façon dont on l’utilise couramment.

C’est souvent l’erreur du novice que d’essayer de rationaliser le processus et de comprendre la nature des informations transmises par un effort conscient. En réalité, le volume d’information transmis et leur nature profondément symbolique et multidimensionnelle se prête mal à l’exercice analytique.

Pire, chercher à rationaliser le processus et les informations transmises est le meilleur moyen de s’égarer dans cette librairie. Car elle est un puits sans fond, contenant bien plus d’informations que ce que notre cerveau est capable de gérer. Le meilleur moyen d’intégrer ces informations est donc de laisser faire l’inconscient!

L’intégration de l’information se fera donc essentiellement au travers de ce qu’on appellera des “flashes” de lucidité!

Ces “flashes” de lucidité correspondent à l’effet “Eureka” qui a permis par exemple à Archimède de comprendre dans son bain la poussée exercée sur un objet par le fluide dans lequel il est immergé, ou a Newton de comprendre la nature de la gravité quand une pomme tomba de l’arbre au pied duquel il était assis.

Ce qui ne signifie pas nécessairement que Newton et Archimède aient été chercher leurs découvertes dans l’Akasha cela dit (encore que…).

En fait, il s’agit surtout d’expliquer comment l’information qui est initialement diffuse et sans forme (ou multidimensionnelle) acquière progressivement une forme intelligible sans que le cerveau conscient joue un rôle réel. L’idée la plus importante étant donc qu’il s’agit d’une compréhension au delà du mental.

On prête cet effet “Eureka” a de nombreux autres scientifiques, artistes et visionnaires. Et d’une certaine manière, nous l’avons tous déjà expérimenté à des degrés divers.

D’une manière générale, c’est en augmentant votre niveau vibratoire, c’est à dire en prenant bien soin de vous, que vous aurez le plus de chance d’intégrer ces infos. Plus vous augmenterez votre niveau vibratoire, plus vous aurez de chance d’intégrer de l’information et d’en télécharger davantage…

Les meilleures stratégies pour augmenter votre niveau vibratoire sont discutées ailleurs sur ce blog. Elles incluent la méditation, le yoga, la prière, le jeûne mais aussi et de façon beaucoup simple une vie saine, le contact avec la nature, le repos, l’activité physique, une alimentation saine, le rire, etc etc…

Cela dit, si l’approche vibratoire “hygiéniste” est ma favorite (et de mon point de vue la plus puissante), pour être parfaitement honnête, je vous avouerai quand même qu’il m’est aussi arrivé d’avoir ces flashes de lucidité après un bon repas trop arrosé voire au travers de l’usage d’autre substances.

C’est juste qu’à mon âge avancé, la perte énergétique induite prend trop de temps à récupérer… Les perspectives sont également moins larges et plus fugaces, se perdent vite dans le brouillard, et ne valent pas généralement pas la peine de s’abîmer. Bon OK, en fait j’ai juste passé l’âge…

Même si je suis moi-même loin d’être un modèle de perfection en la matière (et que par ailleurs l’obsession hygiéniste peut parfois s’avérer contre-productive), prendre soin de son “véhicule” reste quand même un aspect important dans la recherche spirituelle et la magie de haut vol. Le corps restera jusqu’à la fin votre principal “creuset alchimique”.

error: Content is protected !!