Interview avec Lucifer

Lucifer! Pour les chrétiens, c’est le mal incarné… Avec ses trois frangins Satan, Bélial et Léviathan, il incarne la résistance à l’ordre Divin. Le diable donc. Pourtant, Lucifer en latin signifie porteur de lumière. Historiquement, ce sont les catholiques qui en ont fait l’incarnation du mal, alors que les textes sacrés n’en font que rarement mention.

Par ailleurs, dans les traditions gnostiques chrétiennes, Lucifer est le messager de l’Esprit! De la conscience cosmique. Une idée transcendantale de Dieu en quelque sorte. Qui correspond aux niveaux d’organisation de la conscience les plus hauts, et aussi à un océan infini de possibilités non-manifestées ou encore à l’idée de “Source” dans le New-Age.

Dans le gnosticisme, Dieu, appelé Démiurge, reste le créateur de l’Univers mais apparaît selon les traditions comme une entité un peu stupide, sinon franchement mal intentionnée. Une créature imparfaite qui, ayant oublié sa propre connexion aux règnes spirituels supérieurs, crée donc un monde imparfait, fait de matière et d’âmes.

Enfin… Disons que ce sont là des éléments récurrents dans le gnosticisme, qui comporte en réalité autant de variantes que le christianisme. L’idée n’est pas ici d’écrire un article académique sur le gnosticisme, mais d’utiliser une métaphore pour amener une réflexion. Dans cet objectif, considérer que le gnosticisme est une sorte de christianisme inversé suffira.

Pentagramme

Dans le gnosticisme, Lucifer est donc le “gentil”. Cette inversion des rapports est intéressante n’est ce pas? Les gnostiques ont payé le prix fort pour leurs enseignements. Les représentants autoproclamés de la Lumière officielle (l’église et l’Etat), dans leur bonté et leur amour infini, en auront envoyé pas mal au bûcher. Les Cathares et les Templiers par exemple.

Sont comme ça dans la Lumière démiurgique… Si tu voies les choses différemment,  un petit coup de massue cloutée (mais lumineuse) histoire de te faire comprendre qu’il faut dissoudre ton égo dans leur idée du Divin (en réalité un idéal collectif imposé)… C’est pour ton bien tu comprends… Pour le salut de ton âme. La bonne blague…

Les métaphores religieuses en général n’ont de sens que lorsqu’on les compare à celle des autres traditions. Les religions monothéistes sont collées dans une dualité primitive: le bien et le mal. Le problème se pose alors de savoir qui va définir ce qui est bien ou mal.

Cette dualité est quand même bien plus intelligente dans le Taoïsme, où il n’existe que le Yin et le Yang, l’un naissant de l’autre. Ou dans le bouddhisme, où les “démons” sont des créatures comme les autres sur le chemin de l’illumination, ayant eux aussi un rôle à jouer dans l’Univers.

La dualité bien/mal des religions monothéistes se double implicitement d’une verticalité Terre/Ciel. La matière par opposition au spirituel. La matière est impure. La jouissance de la vie terrestre condamnée. L’humain doit de se débarrasser de sa nature animale pour rejoindre le monde spirituel et se dissoudre dans le Divin.

Du point de vue de ces religions, prétendre à la liberté et jouir de l’existence terrestre est donc le mal ultime, le Diable! Il suffit d’examiner le rapport au sexe et à l’argent des gens dits spirituels pour s’en rendre compte! Même dans les pays où l’influence de la religion a diminué, l’idée du sacrifice reste fortement imprégnée dans l’inconscient collectif.

En découlent plusieurs phénomènes pour le moins aberrants. Ces idées qu’il vous faut “contribuer” à un modèle de société que vous n’avez pas choisi et voter pour des gens qui ne représentent que leurs intérêts par exemple. Ou la valorisation de ceux qui choisissent la voie de la dissolution, que ce soit à travers la pauvreté ou le sacrifice.

En découle aussi une admiration maladive, de la jalousie voire une haine à peine dissimulée de ceux qui (se) sont sacrifiés au nom de l’intérêt général envers ceux qui réussissent à jouir pleinement de l’existence (sans d’ailleurs que cela implique des richesses matérielles).

Se dissoudre dans le spirituel et se densifier dans la matière…

Alors que le bouddhisme fonctionne globalement de la même façon que les traditions monothéistes à ce niveau (éloge de la pauvreté et de l’abstinence), les gnostiques ont employé toute une variété de comportements pour se libérer de la matière. Certains courants choisissant l’ascèse et d’autres choisissant au contraire la transgression et la jouissance.

J’ai donc pensé à donner la parole au camp des jouisseurs de l’existence. Des défenseurs de l’ego et de la matérialité. Des hérauts du pouvoir personnel! Ceux dont le hobby est de pourfendre anges lumineux et autres licornes arc-en-ciel… Cet article part en fait de l’idée que réconcilier christianisme et gnosticisme ramène à la voie du milieu chère aux Taoïstes…

Satan n’était pas dispo, mais Lucifer avait un peu de temps et m’a accordé une interview. Je vous vois hausser les sourcils. Ben quoi? Çà en jette de parler avec Lucifer non? C’est quand même plus la classe que les leaders spirituels autorisés qui parlent à Dieu et brassent des millions sinon des milliards d’euros sur le dos des naïfs!

Ou que tous les nouille-ageux qui canalisent des anges et des archanges avant de s’écharper à qui mieux mieux sur les réseaux sociaux… Ils me font bien rire avec leur lubie de vouloir dissoudre l’ego à tout prix… Dissoudre l’ego, encore un concept bien mal compris. J’y reviendrai dans un autre article…

Pour l’instant, la parole est à Lucifer…

Croix et pentagramme
Sacrifice versus jouissance… La croix est-elle au pentagramme ce que le Yin est au Yang?

Interview avec Lucifer

Monde De Perspectives: Lucifer, tout d’abord merci d’avoir accepté cette interview!

Lucifer: Tout le plaisir est pour moi…

MDP: Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs qui vous êtes et par la même occasion présenter le Démiurge?

Lucifer: Je suis un concept. Je représente le messager de la conscience cosmique à laquelle vous avez tous accès et de l’Infini des possibilités non manifestées. Le Démiurge est le créateur de la réalité physique.  Beaucoup de gens le voient comme une entité extérieure mais il n’en est rien. Les humains, pour le meilleur et pour le pire, sont maîtres sur Terre. Le Démiurge est l’ensemble du collectif humain en charge de la co-création de la réalité.

MDP: Votre point de vue sur la nature du bien et du mal?

Lucifer: Le gros problème est que la plupart des gens sont convaincus d’être du côté de la lumière. Le mal c’est toujours l’autre. C’est la racine de tous vos problèmes sociétaux et individuels. Comme j’expliquais un jour à Lao-Tse, quand les gens en viennent à définir ce qui est beau, alors seulement apparaît la laideur. Et quand les gens en viennent à définir ce qui est bien, alors seulement apparaît le mal.

MDP: La spiritualité occidentale comprend mal le Taoïsme. Beaucoup de gens ont une perspective très binaire: les anges représentent le bien et les démons représentent le mal. Votre avis?

Lucifer: Les gens sont des andouilles, tout simplement… Et je suis poli.

MDP: Hmmm… Je ne vous demandais pas de parler des gens, mais de clarifier la nature et le rôle des anges et des démons…

Lucifer: Ce sont des égrégores. Ceux que vous appelez anges vous poussent à la dissolution du soi au service des autres. Ceux que vous appelez démons vous poussent à utiliser votre pouvoir personnel. Un juste équilibre est nécessaire. Les vertus de ce que vous appelez Lumière sont l’amour et l’abnégation, celles de ce que vous appelez Ombre sont le pouvoir personnel et la liberté! Rien à voir avec le bien et le mal…

MDP: Vous et vos trois frangins avez quand même mauvaise réputation par chez nous. Comment vous croire?

Lucifer: Vous faites ce que vous voulez. Encore une fois, le libre-arbitre, c’est pas pour les chiens! Essayez par vous-même!

MDP: Mais c’est une incitation à utiliser le côté obscur de la Force ça!

Lucifer: Ce que vous ne pouvez obtenir de la Lumière, demandez le à l’Ombre, et ce que vous ne pouvez obtenir de l’Ombre, demandez-le à la Lumière. Le bon roi Salomon lui-même l’avait compris. C’est pour cela qu’il avait compilé les secrets de l’Ombre dans les “Clés de Salomon”. Bien entendu, ce livre a été retiré de la version grand public de l’Ancien Testament.

clés de Salomon
Les 72 sigils de la clé de Salomon

MDP: Vous allez faire peur aux lecteurs…

Lucifer: Ahah… Ombre et Lumière se complètent comme Yin et Yang! Si les gens le comprenaient mieux, et étaient capables d’intégrer ces deux forces en eux, ils seraient plus à même de sortir des schémas de dominant/dominé, proie/prédateur, abuseur/abusé qui caractérisent votre société moderne…

MDP: Intéressant… Vous parliez de la Bible il y a un instant… Vous avez donc rencontré le Christ?

Lucifer: Je suis le messager de la conscience universelle donc je suis le Christ… Mais effectivement, je suis l’expérience qu’à fait l’individu que vous appelez Jésus de Nazareth. Je suis aussi le Bouddha, l’expérience du Prince Siddharta. Et de beaucoup d’autres d’ailleurs: Rumi, Lao-Tse, Krishnamurti, Gandhi, Martin Luther King, Bob Marley… Sans compter une pléthore d’anonymes…

MDP: Certains parmi les noms que vous citez ont mal fini… C’est pas très encourageant…

Lucifer: Ceux là ont fait le choix de la dissolution au nom de leurs idéaux. Il y a des contre-exemples… Mahomet… Osho Rajneesh… Eux ont fait le choix d’exercer leur pouvoir personnel à l’extrême. Je vais vous dire un secret: ces deux voies sont une impasse. Pour reprendre votre analogie avec Star Wars, Jedi ou Sith, pourquoi choisir? Les initiés les plus puissants sont ceux qui ont fait la synthèse des deux voies. Ceux là font bien moins parler d’eux.

Voie des Jedi, voie des Sith et voie du milieu

MDP: Revenons sur Jésus, voulez vous?  La Bible dit que vous l’avez rencontré dans le désert et qu’il a résisté à vos tentations.

Lucifer: Quand Jésus rencontre le Diable, il se parle avant tout à lui-même, se demandant s’il va exercer son pouvoir ou s’il va y renoncer. Un conte pour enfants destiné à vous endormir et à vous instiller l’idée que les initiés ne doivent surtout pas chercher à utiliser leur pouvoir personnel et au contraire qu’ils doivent se sacrifier au nom du collectif. Encore cette stupide idée que spiritualité et matière sont incompatibles.

MDP: Mais à qui un tel mensonge pourrait-il servir?

Lucifer: A ceux qui ont le pouvoir dans le monde matériel et entendent le garder, bien évidemment. Imaginez ce qui se passerait si les gens se rendaient compte qu’il pouvaient accéder aux mêmes expériences et aux mêmes pouvoirs que le Christ ou Bouddha? Ce serait très mauvais pour le business vous comprenez!

MDP: OK… Passons à un autre sujet. Un certain nombre d’humains se plaignent de vivre dans un monde pourri. Pouvez-vous donner une explication?

Lucifer: Ils en ont marre de vivre dans un monde pourri? Et bien ils n’ont qu’à en changer! La réalité c’est comme la radio, la télévision et l’internet: quand le programme est nul, on change de station, on change de chaîne et on change de site web! Inutile de maugréer, de se mettre en colère, d’aller à la confrontation… Vous ne faites que les nourrir énergétiquement!

Jésus et le Diable
Jésus, roi des sorciers et des schizophrènes, se parle à lui-même et se demande “Solve Et Coagula…That is the question…”. Hélas, il n’a pas su trouver la voie du milieu et aura fini épinglé sur une croix par ses détracteurs… Paraît-il…

Lucifer: Ces gens qui se plaignent oublient qu’ils ne voient pas le monde tel qu’il est mais tel qu’ils sont!

MDP: Eh! Mais c’est pas de Kant cette dernière phrase?

Lucifer: C’est moi qui lui aie soufflé…

MDP: Peu importe… Votre philosophie me parait un peu simpliste. Les gens ont-il vraiment le choix?

Lucifer: Ils l’ont, même si pour la plupart ils ont oublié. En recherche de sécurité dans un monde d’impermanence, ils ont tellement peur de la liberté qu’ils se choisissent des maîtres. Des leaders politiques, médiatiques, spirituels… Dont le seul talent est d’avoir réussi à leur faire croire qu’ils savaient “mieux” qu’eux et pouvaient les guider et les protéger. Dès le moment où vous accordez un tel pouvoir à quelqu’un, vous renoncez à votre libre-arbitre et à votre liberté. Nulle raison de se plaindre d’être abusé: c’est vous qui l’avez choisi!

MDP: Reprendre son pouvoir implique-t-il de passer par la révolution?

Lucifer: Non… Pas au sens collectif en tout cas. La liberté et le libre-arbitre par essence ne peuvent s’exercer qu’au niveau individuel. Imposer “sa” vision au collectif, ça s’appelle du totalitarisme.  La lumière des uns est toujours le cauchemar des autres. Les gens qui font la révolution ne cherchent qu’à remplacer une structure de pouvoir qui leur est défavorable par une qui leur est favorable. Ceux qui auront perdu le pouvoir chercheront à le récupérer tôt ou tard. On tourne en rond.

Démons

MDP: Comment se libérer du Démiurge alors?

Lucifer: En sortant de la réalité collective sans chercher à la combattre et en créant une réalité alternative sans enfreindre le libre-arbitre de ceux qui préfèrent la construction collective… Ne perdez pas votre temps à lutter contre une réalité collective ou une situation qui ne vous convient pas, vous ne faites que l’alimenter énergétiquement! En sortir est beaucoup plus efficace…

MDP: La place du matériel dans tout ça?

Lucifer: Le grand paradoxe des humains est qu’il leur a été octroyé le libre-arbitre dans un système où tout est inter-connecté… Sans pouvoir dans le monde matériel, dur d’exercer son libre-arbitre! Résoudre ce paradoxe implique donc de transcender le clivage spiritualité/matérialisme.

MDP: Une dernière question: les gens parlent beaucoup d’ascension, d’autres de fin du monde. Qu’en est-il?

Lucifer: L’espoir et la peur sont tellement vendeurs, ça ne rate jamais. C’est d’ailleurs là où vos élites trouvent leur pouvoir! Une seule chose est sûre! Vous ascensionnerez pour vous diluer dans la grande conscience cosmique le jour où vous mourrez et ce sera en même temps la fin du monde terrestre… pour vous! En attendant, vous triturer le cerveau est précisément ce qui vous empêche d’exercer pleinement votre pouvoir personnel pour créer de jolies choses et faire de ce monde un meilleur endroit.

MDP: Merci encore pour cette conversation. C’était très intéressant.

Lucifer: Y’a pas de quoi! Je peux rajouter un mot final?

MDP: Oui, bien sûr…

Lucifer: Merde à ce que les gens appellent “Dieu”… Ils n’ont rien compris! Merde aussi au Pape et au Dalai-Lama, ces deux andouilles qui prêchent l’amour et l’harmonie alors qu’ils sont assis au sommet de la pyramide alimentaire m’insupportent…

MDP: Ah ah… OK…

error: Content is protected !!