fbpx
Science et jeûne

Kundalini: la voie psycho-physiologique

Il se dit qu’il existe mille chemins vers l’éveil… Dans cette quête personnelle d’un “autre chose”, toutes les options possibles et imaginables existent déjà depuis des milliers d’années. Yoga, méditation, chamanisme, magie, hermétisme, Kabbale, Soufisme, alchimie etc etc…

Il existe une voie vers l’éveil qui s’est montrée particulièrement efficace depuis l’aube des temps. C’est la voie de l’ascèse comportementale. C’est la voie que je connais le mieux et de mon point de vue la plus puissante. Et vous savez quoi? Elle est gratuite et accessible à tous…

C’est ainsi que j’avais initialement intitulé cet article “Kundalini: la voie de l’ascèse soft”. Cela dit, l’ascèse est souvent associée à des aspects religieux et de ce fait répugne à l’Homme du monde. Par ailleurs, elle est associée à une idée d’austérité et de privations qui n’est pas forcément très appropriée.

Dans mon idée l’ascension vers les hauts niveaux vibratoires devrait être non seulement naturelle mais également plaisante. Dit-on du sportif qui se lève tôt le matin pour aller courir qu’il mène une vie austère? Non. Certes l’exercice n’est pas toujours facile, mais l’idée reste quand même de se faire du bien. Et le sportif sait bien cela.

Il en est de même pour la recherche des hauts niveaux vibratoires et des états élargis de conscience. Dans la mesure où l’idée de contrainte est absente de la démarche et que je vais essayer d’expliquer ce qui se passe d’un point de vue rationnel, j’ai reformulé le titre pour parler d’approche psycho-physiologique plutôt que d’ascèse.

Le contexte adéquat

Lorsque l’on médite, il faut éteindre son téléphone portable et “oublier le monde” le temps de la méditation. Ici c’est pareil. Sauf que vu l’ampleur des procédures en jeu, il s’agirait plutôt d’oublier le monde pour plusieurs semaines! Vous comprenez dès lors sûrement mieux l’intérêt de la retraite monastique de type zen ou vipassana…

Dans les faits, sans aller jusqu’à la retraite monastique, il sera donc indispensable de se mettre en repos et au vert. Si votre agenda est complet pour les prochaines semaines, inutile d’essayer. De toute façon vous allez (chercher à) rentrer dans des états de conscience incompatibles avec une activité “normale”.

Le milieu urbain et sa pollution (chimique, visuelle et sonore) vous stressera de façon négative. Rien de tel que la nature pour ce genre d’expérience. D’une manière générale, n’importe quelle source de stress extérieur (par opposition au “stress” physiologique contrôlé que vous allez mettre en oeuvre) sera un frein à l’expérience.

Sachez également qu’on ne pousse pas son niveau vibratoire aussi haut alors qu’on est entouré de gens vibrant à un niveau vibratoire plus bas. Il y a une sorte d’impossibilité naturelle. L’idéal serait plutôt de le faire seul, ou avec des gens sur un niveau vibratoire compatible ou capables de comprendre votre démarche.

Kundalini serpent

L’état d’esprit correct

L’idée générale du processus décrit ci-dessous vise à simultanément accumuler de l’énergie au niveau du chakra racine (aspects physiologiques), à ouvrir le chakra coronal (aspects spirituels) et à dissoudre les blocages sur les chakra intermédiaires (aspects émotionnels).

La combinaison de techniques que je propose ici, issue d’un mélange de traditions asiatiques millénaires et de ma propre expérience, est sensée être puissante. Une mise en garde s’impose donc sur la nature des états physiologiques, émotionnels et psychologiques que vous allez potentiellement traverser.

Pour vous en donner une idée plus claire, sachez que l’éveil de Kundalini et la décompensation psychotique sont intimement liés. Je dirai même que ce sont les deux faces de la même pièce. La différence principale résidant dans le fait que le “mystique nage avec délices dans ces eaux où le schizophrène se noie”…

En fait, la nature psychotique de l’éveil est (encore et toujours) une question de perspectives et résulte du fait que chez les moldus, on appelle psychose tout ce qui peut sortir de la réalité consensuelle. Cet article et celui-ci peuvent vous donner une idée plus claire de ce que j’entends par là…

Cela dit, il reste vrai que la Kundalini (l’énergie qui monte) et la “Lumière” (la conscience qui descend) peuvent vous guérir puissamment mais aussi vous griller le corps et le cerveau aussi sûrement que si vous mettiez les doigts dans une prise directement reliée à une centrale nucléaire. C’est donc quelque chose à approcher avec respect et humilité.

Les aspects nutritionnels

L’idée principale va être de monter progressivement la pyramide vibratoire ci-dessus. Il s’agit d’un processus de détoxification (il faut boire de l’eau donc, je précise puisque ça n’est pas sur la figure). Allez y progressivement! N’allez pas casser la machine. Le processus laisse une large part à l’instinct. Ecoutez votre corps!

Par exemple, si vous partez du niveau 1, il vous sera difficile d’aller directement au niveau 3! Le simple abandon des substances addictives pouvant induire un besoin pressant de manger de la viande, juste parce qu’il manque à votre corps des kilos de muscles par rapport à sa configuration idéale (non intoxiquée).

Dans le même ordre d’idée, il est possible d’être à cheval sur plusieurs niveaux vibratoires, tout en se rapprochant toujours plus du niveau le plus haut. Si vous êtes à la phase végan/fruitarienne et que vous ressentez un besoin ponctuel de protéines, pas de problème.

Comme je le disais plus haut, ces aspects nutritionnels vont amener, au niveau physiologique, une purge des toxines accumulées par le corps et une adaptation de votre flore intestinale. Au niveau épigénétique, vous allez également activer un ensemble de gènes totalement différents de ceux que vous utilisez habituellement.

Il me faut ici préciser que ces processus prennent du temps… De mon expérience, même si vous pouvez ressentir les premiers effets en quelques jours (ça commence avec un surcroît d’énergie), cela prend généralement plusieurs semaines voire plusieurs mois, en fonction notamment de l’âge et de votre condition de départ.

Science et jeûne

Les autres aspects physiologiques

Exercice respiratoires et activité physique

Réveillez votre corps avec des exercices de pranayama et/ou une activité physique légère. L’idée? Favoriser la circulation du sang, augmenter le métabolisme, améliorer la détoxification. Le pranayama peut suffire en lui-même à faire monter la Kundalini, ou en être l’élément déclencheur.

Il est également indispensable de faire un peu de stretching (ou yoga, tai-chi, qigong…) pour évacuer les tensions et blocages résiduels (spécialement dans la colonne vertébrale, axe de montée de la Kundalini).

Sexe

Je sais que c’est la partie qui vous intéresse le plus et que vous vous attendez à ce que je vous parle de tantrisme. Raté… J’aurai pu cela dit. Le tantrisme est une voie d’éveil puissante. Mais ne mélangeons pas les approches. Essayez donc plutôt l’abstinence pour quelques semaines!

L’énergie sexuelle et la libido sont les composantes biologiques et psychologiques de la Kundalini. La laisser s’accumuler est une méthode sûre (recommandée par les Taoïstes) pour en découvrir la composante spirituelle. L’idée est la même que dans le concept de sublimation de la libido en psychanalyse.

L’orgasme non-tantrique est une évacuation d’énergie par le bas, vers la Terre. Alors qu’ici vous cherchez à faire monter l’énergie vers les chakras supérieurs. Si vous avez l’impression que vous allez exploser c’est bon signe. Ahah…

Repos et sommeil

Dormez quand vous voulez et autant que vous voulez. Idéalement, hors de question de faire sonner cette invention monstrueuse qu’est le réveille-matin. Nul ne sait mieux que votre corps de combien de sommeil il a besoin pour se régénérer. Faites des siestes si nécessaires.

Ici mon approche peut sembler différer de l’approche “monastique”, dans laquelle vous n’auriez pas d’autre choix que de vous lever à l’aube pour votre méditation matinale. Cela dit, la démarche décrite ici va naturellement amener votre corps à se réaligner avec le rythme jour/nuit et à vous lever tôt sans effort…

Les aspects émotionnels

Dans une perspective holistique, sachez que les comportements addictifs et auto-destructeurs du premier niveau de la pyramide vibratoire ont souvent pour vocation de réduire le champ de conscience, ce qui permet de mieux gérer les émotions et pensées négatives.

Une “purge physiologique” va donc aussi amener une purge émotionnelle et psychologique. Ceux qui pratiquent le jeûne connaissent bien le phénomène. A ce moment, des choses pas forcément très agréables vont remonter dans votre champ d’attention. D’où l’importance des aspects “transe chamanique” pour laisser sortir tout ça.

Jamais fait de transe chamanique? Pas grave… Y’a rien de plus simple… Çà peut passer par votre musique préférée… Dansez, chantez à tue-tête… Laissez-vous “posséder” par le rythme… Riez, pleurez si vous le sentez! A chaque musique sa vibration, à chaque vibration ses émotions associées.

L’idée est de purger toutes ces émotions refoulées, qui sont autant de blocages empêchant la circulation de l’énergie entre le chakra sacré et le chakra coronal. Par rapport à la photo ci-dessus, sachez que les plumes de poulet ne sont pas indispensables pour entrer dans une transe chamanique 😉

Les aspects spirituels

Toutes ces techniques ne mèneraient pas nécessairement à quoique ce soit de significatif si je n’abordais pas les aspects spirituels. La méditation sera votre allié le plus puissant. Personnellement je préfère les techniques de pleine conscience et les méditations de compassion, mais d’autres techniques peuvent être utilisées.

Alternativement, vous pouvez également prier (quelque soit votre système de croyance). Méditer c’est écouter “Dieu”. Prier, c’est parler à “Dieu”. Les moines bouddhistes méditent, les moines chrétiens prient. Peu importe. Les deux approches sont valables.

L’objectif de la méditation sera ici de ralentir votre mental. Et d’élargir votre champ de conscience. On parle beaucoup de méditation ces temps-ci. On parle moins de la puissance qu’elle acquiert quand elle est mise en oeuvre en même temps que les techniques présentées plus haut.

L’importance de l’ancrage

L’essentiel de ce j’ai décrit jusqu’ici vise à “dé-densifier” le corps. A partir vers le haut. Vers la Lumière. L’idée est quand même  de rester ancré au corps et au monde physique. L’ancrage passe par le chakra racine. Celui par lequel vous êtes relié à la Terre et au monde matériel. Celui qui a pour rôle d’assurer votre survie.

Sans ancrage, c’est la “chute vers le haut”. Le perchage. La psychose plus ou moins pérenne (même si je suis convaincu qu’il est toujours possible de revenir). Il faut bien dire que les mondes du dessus sont bien plus lumineux que le plancher des vaches et qu’il peut être tentant de ne pas revenir.

Il existe des centaines de techniques d’ancrage. J’ai déjà mentionné le sport un peu plus haut. Il est également possible de passer du temps en pleine nature, de marcher pied nu dans l’herbe. Ces techniques permettent d’évacuer le surplus d’énergie par le bas (le chakra racine)…

Il est aussi possible de s’ancrer en faisant des activités ramenant à l’aspect rationnel de l’existence (tâche ménagères, jardinage), en écoutant des musiques binaires (rock, percussions… Avec de bonnes grosses basses c’est encore plus puissant!), en regardant une émission bien débile à la télévision… Bref, s’ancrer consiste à revenir à la réalité du chimpanzé. A “re-densifier”…

Au delà de l’aspect individuel, l’ancrage est également ce qui va vous permettre de ramener un peu de votre lumière dans le monde profane et d’en faire profiter le collectif. Connecter le haut tout en restant puissamment ancré au bas est la garantie de voir des “miracles” se produire (synchronicités, acquisition de siddhis, etc…).

Pour conclure

Je trouve cette idée d’ascèse soft plutôt pertinente. Puisqu’il s’agit en aucun cas de brutaliser le corps, mais au contraire de l’amener en douceur à un autre niveau de fonctionnement. Ce qui vaut pour le corps physique vaut également pour les corps émotionnels et mentaux.

De mon point de vue, l’augmentation du niveau vibratoire doit être un cheminement naturel, pas un chemin de croix! A un moment donné, si vous n’êtes pas “appelé” au niveau vibratoire supérieur, c’est que vous n’êtes pas prêt ou que votre situation ne s’y prête pas… Forcer pourrait s’avérer contre productif voire dangereux.

Il me faut quand même vous dire qu’il n’est pas garanti que cette approche vous emmène où que ce soit. L’éveil de Kundalini a semble-t-il cette caractéristique assez facétieuse d’échapper à ceux qui le recherchent et de s’offrir à ceux qui n’ont rien demandé.

Si ça ne marche pas… Et bien ma foi… Vous aurez toujours fait une expérience enrichissante en terme de santé et de reconnexion au soi!

error: Content is protected !!